> Richard Rittelmann

Site internet : http://www.richard-rittelmann.com

---------------------------------------------------

> Dominique de Williencourt, violoncelliste compositeur

Site internet : http://www.williencourt.com

Conseillé par Zino Francescatti et disciple d'André Navarra, Philippe Muller, Marcel Bardon et Mstislav Rostropovitch, il a été invité dans plus de quarante pays, des Amériques au Japon. Il est également le dédicataire d'œuvres de Bacri, Jevtic, Florentz, Lancino, Larchikov, Silvestrini, Uebayashi, Vercken.

En octobre 2004, il est invité au jury du Concours International de quatuor à cordes Chostakovitch à Moscou par le Maestro Valentin Berlinsky du Quatuor Borodine.
Il s'inspire de ses voyages au Sahara, Yémen, Caucase, Asie centrale, Inde… pour composer des œuvres inspirées de thèmes touaregs, arméniens, tibétains... Un documentaire de 52 minutes sur sa recherche de silence en parcourant avec son violoncelle les déserts du monde a été réalisé pour la chaîne Mezzo.
Il a obtenu le Grand Prix de l'Académie du Disque. En 2005, il présente les concertos de Haydn (EA Records 0408) avec l'Orchestre Saint Christophe de Vilnius et les Sonates de Beethoven (EA Records 0406/1/2) avec le pianiste Emile Naoumoff.


Il enseigne au Conservatoire Supérieur de Paris-CNR et a été nommé Chevalier de l'Ordre National du Mérite.


Directeur musical de l'Association "Pour que l'Esprit Vive", il a initié un lieu de résidence d'artistes parrainé depuis 2002 par l'Académie des Beaux-Arts à Paris et des Rencontres Musicales à l'Abbaye de La Prée (36, Indre) avec Nicolas Bacri et Hélène Thiebault.


Directeur artistique d'Europ & Art, il organise depuis 1994 les Croisières La Musicale avec Lord Yehudi Menuhin, Marcel Landowski, Barbara Hendricks, José Van Dam, Teresa Berganza, Marilyn Horne, le Quatuor Borodine, le Fine Arts Quartet, Gérard Poulet, Marielle Nordmann, Jean Ferrandis, ... et qui a inspiré le livre de Jacqueline de Romilly De la flûte à la lyre. Un violoncelle à son nom, en sculpture peinte, a été fait par le sculpteur belge José Chapellier (2006).

Depuis l'an 2000, il joue un exceptionnel violoncelle de J. Gagliano (1754) ainsi qu'un archet de F.X. Tourte (1825).

Oeuvres de Dominique de Williencourt:

Jéricho ou l'appel du désert pour violoncelle seul

Editions Durand - TRITON 527982
Echmiadzine et le Mont Ararat pour violoncelle seul 

 Ed. Armiane - EA Records 0311/1
Commande des Rencontres Musicales de Lorraine 1998
Dharamsala, la montagne aux aromates pour mezzo soprano et octuor de violoncelles – Ed. La Salamandre
Création mondiale en 1999 à Notre-Dame de Paris par 200 violoncellistes
Commande de l'Association « Les Amis du Violoncelle »
Edgédé, la dune qui chante pour flûte seule - Ed. La Salamandre
Bersabée pour violoncelle et orchestre de chambre - Ed. La Salamandre
Commande de l'Orchestre de Chambre Saint-Christophe de Vilnius
à  l'occasion de l'entrée de la Lituanie dans l'Union Européenne en 2004
Poème d'Isaac pour flûte, alto, violoncelle, hautbois et orchestre de chambre - Ed. La Salamandre
Commande de L'Institut de France pour mars 2006
Abraham et Isaac pour baryton, flûte, violoncelle et orchestre à cordes,  Création au Théâtre des Champs Elysées à Paris le 6 février 2007



"Son récent enregistrement des Suites de Bach (EA Records 0312/1/2) fait référence : …un tel acte de foi en l'homme et en sa destinée. Quel monument !"


Gilles Cantagrel


"Violoncelliste raffiné et cultivé, pour qui la musique est aussi une affaire d'engagement spirituel, Dominique de Williencourt impressionne en concert par la probité de son, les sonorités soyeuses de son violoncelle et l'élégance de son jeu"


J.-L. Macia, Diapason avril 2005


"Le violoncelle, côté âme"
Philip de la Croix, Aden/Le Monde


"Le violoncelle de soie et de velours de D. de Williencourt… au style incomparable, d'une densité et d'un raffinement extrême"


Pierre Petit, Le Figaro


---------------------------------------------------

> Pierre Thilloy

Site internet : http://pthilloy.free.fr

Né en 1970, il entame ses études musicales en 1990 à Nancy (orchestration avec Jean-Pierre Rivière et harmonie avec Noël Lancien), puis il étudie la composition et ses techniques auprès d'Alexander Mullenbach (Conservatoire de Luxembourg et Académie Internationale du Mozarteum de Salzburg) et l'esthétique musicale du XXème siècle avec Mario di Bonnaventura..
Finaliste et demi-finaliste à de nombreux concours internationaux (Reine Elisabeth à Bruxelles, Léonard Bernstein à Jérusalem, Ladislav Kubik aux USA), il est aussi lauréat national 1990 du Concours Général en Musique, de la F.F.E.M. en 1997 et obtient en 1998 le 2nd Prix International « Olivier Messiaen » de la Fondation Guardini de Berlin.
À l'occasion du Xème anniversaire de l'Arsenal, en février 1999, la ville de Metz et l'Arsenal l'honorent en lui commandant une œuvre monumentale de plus de cinquante minutes, L'Homme Apocalyptique.
Son travail vers le jeune public se concrétise par un opéra pour enfants, L'Ami Romée, créé à Aix en Provence en mai 2000 ainsi que deux poèmes pour musiciens et enfants La Cité Onirique & Trois Évocations d'après Macbeth Ouverture.
Son intérêt pour le jeune public se renforce avec sa participation au projet de l'Orchestre National de Lyon et ses Chantiers de la Création.
À 31 ans, son catalogue compte déjà plus de 100 opus dont 5 symphonies et 5 quatuors à cordes.
Ses œuvres sont jouées aussi bien en France que dans le monde entier, notamment en Angleterre, Pays Bas, Luxembourg, Belgique, Autriche, Allemagne, Espagne, Italie, Japon, Australie, Canada, Brésil, Asie Centrale et font l'objet des sollicitations d'interprètes et formations tels que Gérard Poulet, Michel Michalakakos, Dominique de Williencourt, Keizo Mizoiri, Muza Rubackyté, Bruno Rigutto, Pascal Contet, Jacques Mauger, Guy Touvron, Mauro Maur, Wissam Boustany, les chefs d'orchestre Pascal Verrot, Jacques Lacombe, Arie van Beck, Alexandru Lascae, Victor Puhl, Jean-Sébastien Béreau, John Poole, Vincent Barthe, l'Arsenal, l'Orchestre Philharmonique de Lorraine, l'Orchestre del Oratorio del Gonfalone, The Hague Chamber Orchestra, l'Orchestre d'Auvergne, l'Orchestre de la Radio Télévision Ouzbèke, le Quatuor Carpe Diem, le Quatuor Gaudi, le Quatuor Danel, le Quatuor Kocian, le Quatuor Stanislas, le Sextuor Opus 62, l'Académie Bellini, le grand Ensemble de Cuivres de Catania, le BBC Singer's Choir, l'Orchestre National de Lyon et les Chantiers de la Création etc.
… Et des commandes venant de festivals tels que Chain (Enshede), Jeunes Compositeurs & Soirées de Luxembourg (Luxembourg), Mozarteum (Salzbourg), L'Arsenal (Metz), La Nuit des Musiciens (Paris), l'Oratorio del Gonfalone (Rome), TIP2000 (Utrecht), Senzoku Gaquen (Tokyo), Tubamania (Sydney), Purcell Room (Londres), International Festival of Symphonic Music (Tashkent), La Philharmonie de Lorraine (Metz), Festival des Abbayes (La Prée & Noirlac), Tindal Fundation (Amsterdam), Musique en Sol (Périgord Noir), Les Goûts Réunis & le Conservatoire Royal (Mons), Saison Musicale & Festival International du Touquet [ résident en 2000 ], Bartholdi (Colmar), les Petits Chanteurs de St André et la Maîtrise (Colmar), les Chœurs de femmes Apsara et Pluriel, le quatuor vocal Canticum Novum, le Festival « Résonances », le BBC Singer's Choir sous la direction de John Poole, Festival d'Art Sacré d'Aoste, l'Orchestre National de Lyon etc.…
Il fût résident de mai 1999 à septembre 2001 à l'Abbaye de La Prée à l'invitation de l'association culturelle « Pour que l'Esprit Vive ».
En résidence à Colmar depuis janvier 2001 avec le soutien de la DRAC Alsace avec la plupart des acteurs musicaux de la cité, il y donne un cycle de master classes sur les techniques de composition sauvage ainsi que des conférences – dont les conférences « Louise Weiss » des D.N.A.
Depuis avril 2001, il est lauréat de la prestigieuse Fondation Rockefeller de New York, distinction qui lui ouvre les portes de la résidence de la Fondation sur le lac de Côme en Italie à l'automne 2001.
Actuellement, de nouveau résident à l'Abbaye de La Prée, il poursuit ses travaux de composition, notamment en direction du quatuor à cordes et d'œuvres symphoniques.


 


---------------------------------------------------

> Codex image international

Site internet : http://www.codeximages.com

---------------------------------------------------

> Olivier Greif

Site internet : http://www.oliviergrief.free.fr

Olivier Greif (1950-2000)

Olivier commence l'étude du piano à trois ans dans un jardin d'enfants musical. Agé de neuf ans, il joue sa première composition, Nausicaa, au cours d'une audition des élèves de Lucette Descaves, professeur au CNSM (Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris). Cette oeuvre est malheureusement perdue.
Entré au CNSM, il étudie le piano avec Lucette Descaves, la musique de chambre avec Jean Hubeau, la composition avec Tony Aubin (jusqu'en 1967), l'orchestration avec Marius Constant (en 1972 et 73).
En 1976, Olivier Greif commence un travail de recherche spirituelle auprès d'un maître indien établi à New York, Sri Chinmoy. Son maître lui donne (en 1978) un nouveau prénom : Haridas, qui signifie "Serviteur de Dieu".
De 1975 à 1980, Olivier Greif donne de nombreux concerts en tant qu'interprète, en compagnie de Michel Dalberto, Michel Portal, Régis et Bruno Pasquier, Frédéric Lodéon. Il enregistre des émissions sur France Musique, France Culture, la RAI, la radio suisse romande. Ses oeuvres sont jouées à Paris, Lausanne, Madrid, New York, Tokyo. De 1980 à 1990, Olivier Greif donne de nombreux concerts en Europe en compagnie du violoncelliste Christoph Henkel. Et, de 1983 à 1986, il est co-directeur artistique de l'Académie-Festival des Arcs, où il enseignait chaque été depuis une dizaine d'années.
Oeuvre créée à Paris par un ensemble vocal et instrumental placé sous la direction de Jean-Louis Petit, Premaloker, pour double chœur mixte, douze voix d'hommes et ensemble instrumental, est une commande de l'Etat et du "Compositeur dans la ville".
En 1991 et 92, il offre une série de concerts dans le cadre de la Biennale de Musique française de Lyon avec le compositeur et pianiste Jean-François Zygel.
Olivier Greif reçoit le prix Chartier de l'Académie des Beaux-Arts. France Musique lui consacre une semaine dans le cadre de l'émission "Musique Pluriel" de David Herschel. De 1998 à 2000, il est résident à l'Abbaye de La Prée.
Symphonie n°1, pour voix et orchestre, sur des poèmes de Paul Celan, est créée à la salle Gaveau le 1er février 1998 par Jacques Loiseleur des Longchamps et l'Orchestre « Les Musiciens de La Prée » sous la direction de Jérémie Rhorer.
Olivier Greif créé Trio pour piano, violon et violoncelle, exécuté par Jérôme Ducros, Renaud Capuçon et Henri Demarquette en l'église de Verquin à l'occasion des Rencontres Musicales en Artois. Une seconde exécution est donnée aux Rencontres de La Prée par Bruno Rigutto, Renaud Capuçon et Dominique de Williencourt.
En 1999, Concerto pour violoncelle Durch Adams Fall est créé à Notre-Dame de Paris par Henri Demarquette et les Musiciens de La Prée dirigés par Jérémie Rhorer. Un seconde exécution sera donnée le 26 novembre 2000, Salle Pleyel par Henri Demarquette et la Philharmonie de Chambre dirigée par Marc Minkowski.
Trois chansons apocryphes est créé par Marie Devellereau et le compositeur aux Rencontres Musicales de La Prée. Une exécution par Marie Devellereau et Alexandre Tharaud à l'Auditotium du Louvre a été filmée par la chaîne Muzzik et enregistrée par France Musique.
Olivier Greif est mort brusquement le 13 mai 2000 à son domicile, 35 rue de Seine. Il est enterré au cimetière de Montparnasse.


1961. Cinq chansons enfantines, pour voix et piano, poèmes du compositeur. Création par Jacques Loiseleur des Longchamps et Grigori Abramian le lundi 14 mai 2001 au théâtre du Tambour Royal, 75001 Paris.
1963. Quatre poèmes de Prévert, pour voix et piano. Création par Jacques Loiseleur des Longchamps et Grigori Abramian le 4 mars 2000 à l'auditorium de l'université de Censier.
1964. Sonate pour piano n°1.
Sonate pour piano n°2. Créée au Conservatoire par l'auteur.
1966. Suite pour quatuor à cordes (quatuor n°1). Créée au Conservatoire par le Quatuor de l'ORTF.
1967. Sonate pour violon et piano n°1.
Sonate pour violon et piano n°2, qui lui vaut le premier prix de composition du Conservatoire. Il la joue avec Devy Erlih.
Ostinato, pour piano.
1968. Vingt-trois études pour piano.
Sonates pour piano n°3 et 4.
1969. Il étudie la composition avec Luciano Berio à la Juilliard School de New York.
Sonates pour piano n°5 à 9. La sonate n°9, In memoriam, est créée à la Juilliard School par l'auteur.
In Paradisum, pour voix de femme, flûte, clarinette, piano et percussion.
1970. Il devient l'assistant de Berio à l'Opéra de Santa Fe.
Sonate pour piano n°10 Heavenly memories.
Sonate pour piano n°11.
1971. Hommage à Raymond Roussel, pour piano.
Sonate pour piano n°12.
Il revient à Paris.
1972. Le triomphe de la tonalité, pour piano. 
1973. Wiener Konzert, cycle de cinq lieders sur des poèmes de Heine, créé par Nell Froger et l'auteur lors d'un concert de la Société Nationale de Musique.
1974. Cantate sur un poème de Dylan Thomas, And Death Shall Have no Dominion pour soprano, baryton, piano et ensemble instrumental.
Sonates pour piano n°13 et 14.
Sonate pour piano n°15 "dans le goût ancien", créée par Henri Barda lors d'un concert de la Société Nationale de Musique. 
1975. Sonate pour piano n°16 "de guerre", créée par l'auteur à Carnegie Hall en 1977 et à l'abbaye de Royaumont en 1978.
Le tombeau de Ravel, pour piano à quatre mains. Oeuvre créée par Henri Barda et le compositeur à l'occasion du festival Ravel de Monfort l'Amaury.
Eloïse, oratorio en cinq parties pour soli, chœurs et orchestre sur des textes de l'Ancien Testament.
Bomben auf Engelland, pour voix, saxophone et piano. Oeuvre créée par Nell Froger, Ryo Noda et le compositeur lors d'un concert de la Société Nationale de Musique.
Sonate pour piano n°17 Silver Spring.
Petite cantate de chambre The Lord is my Shepherd, pour voix de femme et deux pianos. Commande de la Radio Suisse Romande. Créée à Lausanne par Evelyn Brunner, Henri Barda et l'auteur.
Sonate pour violon et piano n°3 The Meeting of the Waters, créée à Paris par Gaëtane Prouvost et l'auteur. Seconde exécution en 1993 à Varsovie par Gottfried Schneider et l'auteur.
1977. Prix Nicolo de l'Académie des Beaux-Arts.
Sonate pour piano n°18 Love-song to his master.
Sonate pour piano n°19 Trois poèmes de Li T'ai Po, créée à Hong Kong par Siao Ping Fan.
Variations sur la "Galiarda Dolorosa" de Peter Philips, pour violon et piano, créées par Gaëtane Prouvost et Michel Dalberto au Festival méditérranéen des jeunes interprètes.
Three poems of Sri Chinmoy, pour voix et piano, oeuvre créée en 1979 à Paris par Nell Froger et l'auteur. Seconde exécution à Paris en 1980 par Meredith Parsons et l'auteur.
Na Pari Tomai, pour alto et piano. Commande du CNSM pour le concours de sortie de classe d'alto.
1978. Veni Creator, pour violoncelle et piano. Oeuvre créée à Barcelone par Daniel Raclot et l'auteur. Seconde exécution la même année à Annecy par Frédéric Lodéon et l'auteur.
1979. Sonate de Requiem, pour violoncelle et piano. Première version créée par Frédéric Lodéon et l'auteur au théâtre de la Cité Universitaire.
Le Livre du Pélerin, pour voix de femme, violon, flûte, hautbois, clarinette, basson, cor et piano, sur un poème de William Blake et des extraits des Psaumes. Oeuvre créée par Nell Froger, Raphaël Oleg, le Quintette Nielsen et l'auteur lors d'un concert de la Société Nationale de Musique.
Petite Messe Noire, pour voix, chœur d'enfants, quatuor à cordes et piano.
1981. , opéra de chambre pour baryton, ténor, soprano, clarinette, cor, orgue électronique, piano et percussion, sur un livret de Marc Cholodenko. Commande de l'Opéra de Paris. Créé au Centre Pompidou, en collaboration avec l'IRCAM et le Festival d'Automne, par Georges Pludermacher (piano), Sylvio Gualda (percussions) et des chanteurs et musiciens de l'Opéra de Paris.
Hiroshima/Nagasaki, cantate pour chœur mixte, créée à Carnegie Hall sous la direction de l'auteur. Seconde exécution à Hiroshima en 1984.
Oi Akashe, pour violoncelle et piano. Commande du Conservatoire de Paris pour le concours de sortie de la classe de violoncelle.
1985. Zubin Mehta, cantate pour chœur mixte, clarinette et violon, créée à New York sous la direction de l'auteur, en présence de Zubin Mehta.
Le Rêve du Monde, cycle de lieder sur des poèmes de Hölderlin.
1992. Enregistrement chez Valois-Auvidis du quatuor avec piano "Hasards" de Florent Schmitt en compagnie de Régis et Bruno Pasquier et de Roland Pidoux. Grand prix de la Nouvelle Académie du Disque.
Sonate de Requiem, version définitive, créée et enregistrée au festival de Kuhmo, en Finlande, par Christoph Henkel et le compositeur (Disques Agon).
1993. Sonate pour piano n°20 Trois pièces sérieuses.
Sonate pour piano n°21 Le Rêve du Monde, créée à Varsovie par l'auteur.
Lettres de Westerbork, pour voix de femme et deux violons, sur des textes d'Etty Hillesum et des extraits des psaumes. Commande de Radio-France, créée par Doris Lamprecht à la Maison de Radio-France à Paris.
Am Grabe Franz Liszts, pour piano. Création en direct par l'auteur sur France-Musique au cours d'une émission "Des mots et des notes" consacrée à Liszt.
1994. Deux mélodies sur des poèmes de Paul Bowles, créées au théâtre du Rond-Point par Jo-Ann Pickens, Howard Haskin et l'auteur, en présence de Paul Bowles.
The Tailor of Gloucester, pour cor anglais, cor, violon, harpe, célesta et synthétiseur. Commande de la ville de Gloucester pour l'inauguration d'une horloge municipale.
Sonate pour piano n°22 "Codex Domini".
1995. Hymnes Spéculatifs, pour voix, clarinette, cor, violoncelle et piano, sur des extraits des Védas traduits en anglais par Sri Aurobindo. Oeuvre créée à l'Auditorium des Halles par Hanna Schaer et l'ensemble Musique Oblique. Commande de Musique Nouvelle en Liberté.
Sonate pour deux violoncelles The Battle of Azincourt, créée aux rencontres musicales de La Prée par Anne Savouret et Valentin Scharff.
1996. Chants de l'âme, pour voix et piano, sur des poèmes de William Blake, John Donne, George Herbert,Thomas Carew, Henry Vaughn et Henry King. Oeuvre créée à la salle Gaveau par Jennifer Smith et le compositeur. Seconde exécution par les mêmes interprètes lors des Rencontres Musicales de La Prée en 1996.
Quintette A Tale of the World, créé au festival de Kuhmo par Jean-François Heisser et le Quatuor Sibelius.
Quatuor n°2, avec voix, sur trois sonnets de Shakespeare, créé en 1998 au Printemps musical du Prieuré de Saint-Cosme par Elsa Vacquin et le Quatuor Danel. 
Les trottoirs de Paris, pour soprano, ténor et piano, sur un texte d'Yves Petit de Voize. Oeuvre créée au Conservatoire d'art dramatique par Catherine Dubosc, Jean-Paul Fouchécourt et l'auteur. 
The book of Irish Saints, pour voix et piano. Créé le 11 avril 1998 au festival de Pâques de Deauville par Stefan Genz et l'auteur.
RCF (Radio Chrétiennes de France) consacre cinq émissions d'une demi-heure à Olivier Greif.
1998. Office des Naufragés, pour soprano, quatuor, clarinette et piano. Oeuvre créée au Schauspielhaus de Berlin par le Quatuor Vogler, avec le clarinettiste Eduard Brunner. Création française à La Prée le 3 juin 2000 par le Quatuor Danel, avec Françoise Kubler, Armand Angster et Michèle Renoul.
Quatuor n°3 avec voix "Todesfuge", créé à la Maison de Radio-France par Stephan Genz et le Quatuor Sine Nomine.
Quadruple concerto La Danse des Morts, pour piano, violon, alto, violoncelle et orchestre, créé au festival de Cordes par l'Orchestre du Festival, dirigé par Jérémie Rhorer, avec Jérôme Ducros, Nicolas Dautricourt, Florent Brémond, Christophe Morin.
Sonate pour piano n°23 Les plaisirs de Chérence, créée par l'auteur aux Rencontres de La Prée.
Vers cette époque, Olivier s'éloigne de son maître spirituel et reprend son prénom.
Portraits et apparitions, pour piano. Création par l'auteur à Paris. Seconde exécution par l'auteur en mars 2000 à La Prée.
2000. Ich ruf zu dir, sextuor pour piano, clarinette et quatour à cordes. Commande du festival Présences de Radio-France, créée par Alice Ader et son ensemble le 13 février 2000 à la Maison de Radio-France.
Quatuor n°4 Ulysses, créé le 23 avril 2000 à La Prée par le Quatuor Syntonia.
Three settings of Musset, pour voix et piano, sur un poème d'Alfred de Musset. Création partielle à la Bibliothèque Nationale le 9 mai 2000 par Françoise Destembert (chant) et Jean-Louis Haguenauer. Création le 31 mai à La Prée par Françoise Destembert et Isabelle Aubert. Commande de la Bibliothèque Nationale de France.


---------------------------------------------------

> Thierry Lancino, musicien compositeur

Site internet : http://www.lancino.org

Thierry Lancino
(France – 1954)

La première partie de la vie créative de Thierry Lancino fut consacrée à la compréhension du phénomène musical, grâce à la composition et à l'expérimentation par des moyens électroniques et informatiques. Après des études de musicologie et de littérature à l'Université de Poitiers et l'obtention de son Prix de composition au Conservatoire de Paris, il se trouve associé à des institutions de premier plan ; CCRMA, centre de recherche de l'Université de Stanford (Californie) où il mène composition et travaux de recherche aux côtés de John Chowning ; il intègre l'équipe de l'Institut de Recherche et de Coordination Acoustique/Musique du Centre Pompidou (IRCAM), où il collabore étroitement avec Pierre Boulez, expérimente, enseigne et compose durant sept années. Il considère ces années comme une période d'apprentissage approfondi de son art.

Pour l'ensemble de ses travaux, il reçoit en 1988 le "Prix de Rome" (pensionnaire de l'Académie de France à Rome, à la Villa Médicis durant deux années). Il acquiert ainsi son indépendance tandis que nombre de commandes l'encouragent à s'éloigner des moyens de production électronique. Il écrit alors exclusivement de la musique vocale, instrumentale et orchestrale. Cette période est un tournant essentiel dans son esthétique et le choix de ses moyens de production. Ses œuvres deviennent plus lyriques et sont l'expression d'une émotion forte. La musique vocale est alors naturellement un moyen d'expression qu'il privilégie.

Thierry Lancino occupe différentes résidences en temps que compositeur. Il collabore avec de nombreux festivals  solistes et   orchestres, particulièrement en Europe. Il vit à Manhattan et partage sa vie entre l'Europe et les USA.


 



"Sa double personnalité, à la fois classique et avant-gardiste, en fait un compositeur accessible, même si l'auditeur perçoit très vite qu'il n'y a ni facilité, ni concession, ni recette académique. Pudique, curieux et d'une imparable culture classique, il aborde l'art musical à l'écart des mouvements dominants."

Citations de Sabine Ejdelman (Le Courrier Français, Avril 1997)


---------------------------------------------------

> Jean Ferrandis, flûte

Site internet : http://jean.ferrandis.free.fr

Jean Ferrandis, flûte


« … la prodigieuse virtuosité de l'interprète » (Figaro Madame)

Lors d'une exécution du concerto de Mozart K314, Leonard Bernstein le remarque et s'écrie en l'entendant jouer l'adagio : « C'est Pan lui-même ! ».

Suite à cette rencontre artistique, Leonard Bernstein composera une cadence pour Jean Ferrandis.

Après avoir obtenu le Premier Prix à l'unanimité dans la classe de Maxence Larrieu au Conservatoire National Supérieur de Lyon en 1985, Jean Ferrandis sera successivement lauréat des concours internationaux « Maria Canals » de Barcelone en 1982, « Young Concert Artists » de New York en 1985, et la même année à Munich. En 1986 il se voit attribuer le Grand Prix du Concours International de flûte du « Printemps de Prague ». Suivront alors de nombreux concerts à travers l'Europe, l'Asie et l'Amérique du Nord, où il joue en récital, en musique de chambre ou en soliste avec orchestre dans les salles les plus prestigieuses telles que La Salle Pleyel et le Théâtre des Champs-Elysées à Paris, le Vigado de Budapest, Alice Tully Hall à New York, le Taïpei Arts Center, le Palais de la Musique à Barcelone, Hamarikiu Hall de Tokyo, Wigmore Hall de Londres, le Conservatoire Tchaïkovski de Moscou, sous la direction de Leonard Bernstein, Tibor Varga, Laurent Petitgirard, ou encore Yoram David. Il est également invité à participer à de nombreux festivals, citons parmi eux « Lanaudière » au Canada, « Sion », le « Printemps de Budapest », le « Midem » de Cannes et le Festival « Berlioz ». Jean Ferrandis se produit en musique de chambre avec des artistes d'exception tels que Jean-Philippe Collard, Henri Demarquette, Ivry Gitlis, Jean-Marc Luisada, Emile Naoumoff, Marielle Nordmann,  Gérard Poulet, Caroline Sageman, Dominique de Williencourt.
Parallèlement à son activité de concertiste, il est professeur à l'Ecole Normale Supérieure  de Paris. Il donne régulièrement des Master Classes au Japon, aux Etats-Unis et en Corée. En 1998 il a été élu « Artiste en résidence » au Lotos de New York. Il mène également une carrière de chef d'orchestre avec des ensembles tels que la Camerata de Saint-Petersbourg ou l'Orchestre de chambre Saint-Christophe de Vilnius. Ses enregistrements incluent des œuvres de Honneger et d'Indy, ainsi que l'Intégrale des Concertos de Mozart avec Marie-Pierre Langlamet (Harpe Solo du Berliner Philharmonik). Il a réalisé un CD des « Sonatines » et « Arpeggione » de Schubert avec le pianiste Emile Naoumoff pour le label La Follia Madrigal.
Depuis 2003 Jean Ferrandis s'est produit entre autres à Tokyo (Hamarikiu Hall), à Londres (Wigmore Hall) et Moscou (Conservatoire Tchaïkovski), au Théâtre des Champs-Elysées, mais aussi en Corée et en Chine.
Il est invité à de nombreux festivals (Rencontres Musicales autour de La Prée, Festivals de Courchevel, Leognan, Cagliari …)

En 2004 il produit un CD (EA Records) consacré aux œuvres pour flûte de CPE Bach, avec l'Orchestre de Chambre St Christophe de Vilnius dirigé par Donatas Katkus.

« Jean Ferrandis nous donne une preuve de son immense talent, en se jouant des difficultés de la partition avec une facilité déconcertante. » (resmusica.com)

« CPE Bach's music can be heard afresh in this uncompromisingly vibrant CD"… (BBC Magazine)

Jean Ferrandis est membre de la Fondation Cziffra.



 


---------------------------------------------------

> Fine Arts Quartet

Site internet : http://www.fineartsquartet.org

Fine Arts Quartet, quatuor à cordes
« Une perle rare » - l'Express

Ralph Evans, 1er violon,  Efim Boïco, 2e violon,  Yuri Gandelsman, alto, Wolgang Laufer, violoncelle
Le Fine Arts Quartet a été fondé à Chicago en 1946. Depuis sa création, il s'est produit dans le monde entier et se place au sommet de l'élite. Dans sa nouvelle formation, le quatuor a su garder son identité et son authenticité grâce à quelques remarquables musiciens tels que Ralph Evans, primé au concours Tchaïkovski ; Efim Boïco, soliste de l'Orchestre de Paris et membre du Quatuor de Tel Aviv ; Wolfgang Laufer, premier violoncelliste de l'Orchestre Philharmonique de Hambourg et de celui de la Radio de Jérusalem et Yuri Gandelsman, premier alto de l'Orchestre Philharmonique d'Israël.  
Le Fine Arts Quartet compte un très grand nombre d'enregistrements, notamment chez les labels Decca, Vox et Concert Discs. Récemment le quatuor a gravé 30 oeuvres pour les labels suisse, français et américain. Citons, parmi eux, la sortie en 2001 de l'intégrale des quatuors de Hugo Wolf chez Hänssler Classics, de ceux de Haydn et Dvorak pour Lyrinx, ainsi que les quatuors  No. 1/4/8 de Chostakovitch et l'intégrale des quintettes avec alto de Mozart. Le quatuor enregistre également pour la radio et la télévision en Europe et aux Etats-Unis.
Reconnu dans le monde entier, le Fine Arts Quartet se produit régulièrement dans les festivals prestigieux, tels que Brucknerfest, Flanders, Orlands, Bratislava, Berlin, Londres, Besançon, Menton, la Grange de Meslay et le Festival d'Evian. Il joue également dans les grandes salles à travers le monde:  Tokyo, Londres, Paris, Berlin, Hambourg, Amsterdam, Zurich, Genève, Madrid, Barcelone, Istanbul, Lisbonne, Edinburgh, Bruxelles, Moscou, Pékin, St Petersbourg, Jérusalem et Tel Aviv.
En 2002/2003 l'ensemble est invité, entre autres, à Paris, Metz, Bruxelles, New York (Carnegie/Weill Hall), Yale University, San Diego, Londres (Wigmore Hall et Royal Festival Hall), Tel Aviv, Jérusalem, Naples, Rome...

Le Fine Arts Quartet se produit dans les salles les plus prestigieuses des Etats-Unis:  New York, Chicago, Boston, Los Angeles, San Francisco, Washington D.C. , Baltimore, Detroit, Pittsburgh, St. Louis, Atlanta, Phoenix, New Orléans, Toronto, Montréal et Mexico. D'autre part, il joue régulièrement avec les solistes : Pinchas Zukerman, Shlomo Mintz, Menahem Pressler, Yuri Bashmet, Yefim Bronfman, Bernard Greenhouse, et Janos Starker...
 Artiste en résidence à l'Université de Wisconsin-Milwaukee, le Fine Arts Quartet a formé de jeunes ensembles internationaux.  Les membres du quatuor sont régulièrement invités à donner des master classes en France (Conservatoire National Supérieur de musique de Paris et de Lyon), Yale University et Indiana.  Ils président également dans les jurys de concours internationaux, notamment ceux d'Evian et de Chostakovitch.
 Le Fine Arts Quartet a fait l'objet de plusieurs documentaires télévisés en France et aux Etats-Unis.


---------------------------------------------------

> Quatuor Gaudi, quatuor à cordes

Site internet : http://www.quatuor-gaudi.com

Après avoir obtenu leurs diplômes avec les plus hautes distinctions dans différents Conservatoires Européens, ces quatre musiciens et chambristes se sont réunis pour découvrir, partager et approfondir le travail et les richesses du quatuor à cordes et de son magnifique répertoire. Le Quatuor Gaudi a eu la chance de profiter de l'enseignement et de se perfectionner avec des Maîtres tels que : Valentin Berlinsky (Quatuor Borodine), Valentin Erben (Quatuor Alban Berg), Alexander V. Galkovsky (Quatuor Chostakovich), Paul Katz (Quatuor de Cleveland). Lauréat de la Fondation Cziffra depuis 2000. Soutenu par l'association «Pour Que l'Esprit Vive», le Quatuor Gaudi est accueilli en résidence à l'Abbaye de La Prée pour la saison 2001/2002. Depuis lors, il a reçu le soutien de Pro Quartet, Europ & Art Production, L'Atelier d'Euterpe, Fractales Productions.

Le Quatuor Gaudi se produit dans de nombreuses salles et festivals tant en France qu'à l'étranger, notamment aux Rencontres Musicales de La Prée, au Théâtre de Poissy, à l'Abbaye de Noirlac, l'Abbaye de Fontmorigny, au Festival Contrepoint, à l'Estival de Ségry, au Festival Cziffra, au Festival de la Bussière, au Festival de Sagonne, aux Fêles Romantiques de Nohant, au Grand Théâtre de Limoges, au Théâtre des Champs-Elysées, dans la grande salle de l'Arsenal de Metz (saison de l'ALAM), au Festival International des Deux Mondes, au Festival International des Voix Sacrées, à la Grande Synagogue Consistoriale de Metz, au K'Ré Lamartine, etc., tout en partageant la sensibilité musicale d'artistes tels que Dominique de Williencourt, Olivier Charlier, Philippe Bernold, Juliette Hurel, Cécile Darroux, Emmanuel Rossfelder, Ludmila Berlinskaïa, Jean-Marc Luisada, Pascal Romano, Guy Touvron…

Le Quatuor Gaudi porte une attention toute particulière à la place que doit avoir la musique contemporaine dans une démarche artistique d'aujourd'hui et s'y applique notamment en interprétant des oeuvres en création mondiale telles que le Quintette avec piano de Peter Bannister, le deuxième Quatuor de Diana Ziu, ou encore le quatuor de Gilles Silvestrini, qui lui a été dédié, et aussi en travaillant en étroite collaboration avec le compositeur Pierre Thilloy : avant-première de son Premier Quatuor, In Memoriam Rebecca, création mondiale de son Second Quatuor, La Salamandre et de son Stabat Mater, création mondiale sur l'invitation de l'Ambassade de France à Baku du Sixième Quatuor Les Larmes de L'Enfer, mise au répertoire de l'ensemble de ses quatuors et dédicataire et interprète de son Huitième Quatuor In Memoriam DSCH ainsi que d'un Concerto pour quatuor à cordes et grand orchestre symphonique.

En partenariat avec les Editions Musicales de La Salamandre et la société Fractales Productions, le Quatuor Gaudi entreprend actuellement un travail conséquent en Europe pour faire découvrir les quatuors des compositeurs azéris comme K. Mirzazadeh, M. Mirzoiev, A. Abbasov, J. Abbassov, J. Quliev et E. Dadasheva. 



« … Cette composition moderne s'accordait parfaitement avec la musique contemporaine interprétée magistralement par le Quatuor Gaudi. »

Le Républicain Lorrain, fév. 2001


« … gageons que ce quatuor ouvrira encore plus haut et plus grande la source de nos inspirations communes : la vision éternelle et réjouissante de la beauté. »


La Gazette de Bougival, mars. 2001


 « … Ils ont restitué toute l'émotion et la richesse des œuvres en comblant de bonheur leurs auditeurs, en rendant tout en finesse les harmonies d'œuvres majeures avec un ensemble aussi parfait que leur toucher… »


La Montagne, août. 2001


 « …le Quatuor Gaudi est une belle révélation, il s'aventure avec bonheur dans la musique contemporaine et il a également séduit le public par son interprétation des grands classiques en jouant Beethoven tout en ardeur et la « Jeune fille et la mort » de Schubert avec un romantisme subtil et mélancolique… »


Le Berry Républicain, septembre 2002


 «  …alliant la fugue de leur jeunesse à une grande sensibilité et avec beaucoup de délicatesse, ces quatre musiciens  en véritables virtuoses ont distillé au public conquis des œuvres de Haydn et Beethoven … »


La République du Centre, août. 2003


 «  …le  Quatuor Gaudi avec une saveur de séduction, il nous a offert une magistrale interprétation avec une complicité artistique qui avait déjà ravi le public de Sagonne développent une sonorité rare et d'une grande originalité… »


La Nouvelle République, septembre. 2003


 


---------------------------------------------------

> Fredonia

Site internet : http://www.fredonia.fr

---------------------------------------------------

> Agence de Voyage

Site internet : http://www.deserts.fr

Agence de voyage partenaire d'Europ &Art ...


---------------------------------------------------

> Théâtre des Champs-Elysées

Site internet : http://www.theatrechampselysees.fr

---------------------------------------------------

> Integral

Site internet : http://www.integralclassic.com/

---------------------------------------------------

> Arménie mon Amie

Site internet : http://www.armenie-mon-amie.com
A l'occasion de l'année de l'Arménie, Dominique de Williencourt interprétera Echmiadzine et le Mont Ararat dans 3 villes françaises en avril et mai 2007. Europ & Art est donc partenaire de l'événement "Arménie mon amie".

---------------------------------------------------

> Mezzo

Site internet : http://www.mezzo.tv/
MEZZO est la chaîne de référence en musique classique et jazz en Europe.
Elle rassemble toutes les époques musicales et toutes les expressions artistiques.

---------------------------------------------------

> Crystal Lutherie

Site internet : http://www.crystal-lutherie.fr/

---------------------------------------------------

> Croisirama - croisiériste

Site internet : http://www.croisirama.fr

Croisirama est l'agence de voyages attitrée d'Europ & Art, pour l'organisation des croisières musicales.

Croisirama 4 rue de Ventadour 75001 Paris
Métro Pyramides ou Opéra
Tél 01 44 50 58 58
info@croisirama.fr
www.croisirama.fr